Politique AML

Paxful, Inc. et Paxful USA, Inc. (individuellement et collectivement la « Société »), constituée en vertu des lois du Delaware, propose des services via un marché pair-à-pair (« P2P ») pour l'achat et la vente de bitcoins, la crypto monnaie décentralisée (« bitcoin »).

La Société est inscrite en tant qu'entreprise de services monétaires auprès du bureau Financial Crimes Enforcement Network (« FinCEN ») du département du Trésor des États-Unis. La politique contre le blanchissement d'argent (« AML ») de Paxful et ses procédures sont conçus pour dissuader les activités illégales sur la plateforme, protéger les utilisateurs, la société et les crypto monnaies ainsi que les communautés de services financiers contre l'exploitation par des criminels. La Société respecte les critères de la loi sur le secret bancaire ainsi que les directives et les régulations du FinCEN.

Dans le cadre des politiques de conformité de Paxful, les politiques et les procédures Know Your Customer (« KYC ») pour les clients institutionnels et individuels ont été conçues pour permettre à la Société de former la conviction raisonnable qu'elle connaît l'identité réelle des clients de ceux de ses clients pour lesquels un tel examen a été effectué. La politique s'applique à tous les utilisateurs de la plateforme et est suivie par tous les employés, consultants, officiers, propriétaires et directeurs de la Société.

En utilisant une approche fondée sur les risques dans le cadre de la conformité KYC et AML, Paxful a pris les mesures suivantes :

  • désignation d'un officier en chef à la conformité qui dispose des niveaux d'expertise et d'indépendance suffisants et a la responsabilité de superviser la conformité aux législations, réglementations, règles et directives de l'industrie pertinentes ;
  • la mise en place et l'entretien de politiques KYC, Customer Due Diligence (CDD) et Enhanced Due Diligence (EDD) fondées sur les risques ;
  • la mise en place de niveaux de vérification des utilisateurs de la Société fondées sur les risques (consultez cette publication du blog) ;
  • la coopération avec les demandes de forces de l'ordre et les exigences de régulation locale ;
  • le dépôt de signalements d'activités suspectes (« SAR ») ;
  • les formations BSA/AML/OFAC au niveau de la société ;
  • l'utilisation de divers systèmes de lutte antifraude ;
  • la surveillance des transactions basée sur des règles ;
  • Enquêtes en utilisant les données analytiques de blockchain ;

Nous déposons des SAR si nous savons, suspectons ou avons une raison de suspecter que des activités suspectes ont eu lieu sur notre plateforme. Une transaction suspecte est souvent une transaction qui est incompatible avec l'activité commerciale, les activités personnelles ou les moyens personnels connus et légitimes d'un utilisateur. Notre Officier de conformité en chef étudie et enquête sur les activités suspectes pour déterminer si assez d'informations ont été collectées pour justifier le dépôt d'un SAR. Notre Officier de conformité en chef consigne des enregistrements et une documentation sur tous les SAR déposés.

La Société a également adopté les politiques et procédures en cours pour les sanctions OFAC, conçues pour empêcher la plateforme d'être utilisée pour des transactions interdites, par des individus condamnés ou dans le but d'éviter ou de contourner des sanctions mondiales ou américaines.

Paxful coopère intégralement avec l'OFAC, les Specially Designated Nationals (SDN) et les listes des sanctions des personnes bloquées. Veuillez consulter le lien suivant pour obtenir la liste de la Société des pays bannis en fonction du risque et qui sont interdits d'utilisation sur la plateforme Paxful.

Si Paxful vous fournit une traduction de la version anglaise de cette politique, vous reconnaissez que la transaction est fournie pour vous aider uniquement. Votre relation avec Paxful repose uniquement sur la version anglaise de cette politique. Si des contradictions sont soulevées entre la version anglaise de la politique et une version traduite, la version anglaise prévaut.