Durant toute son existence, Bitcoin (BTC) est resté le roi des crypto monnaies en raison de son grand potentiel commercial. C’est la première crypto monnaie de tous les temps et son créateur est longtemps resté mystérieux. Malheureusement, il a laissé les autres crypto monnaies bien derrière sur le marché. Le fait que BTC continue de faire de nouveaux plus haut n’arrange rien. 

En revanche, une crypto monnaie en particulier semble croître rapidement pour sortir du lot. Examinons en profondeur l’Ethereum (ETH), le numéro deux des cryptos avec une capitalisation de marché de plus de 217 milliards de dollars à la rédaction de cet article. 

Son origine

Avant d’aborder le fonctionnement d’ETH, discutons d’abord de sa création. L’idée est venue d’un génie informatique russo-canadien de 19 ans, Vitalik Buterin. La technologie blockchain a commencé à l’intriguer quand il a commencé en tant que programmeur pour Bitcoin. Il est d’ailleurs le co-fondateur de Bitcoin Magazine. Buterin a commencé à imaginer une plateforme qui irait au-delà de l’utilisation permise par Bitcoin. Il a publié un livre blanc en 2013 pour décrire ce qui deviendrait éventuellement ETH et la blockchain Ethereum

En 2014, Buterin et les autres co-fondateurs d’ETH ont lancé une collecte de fonds où ils ont vendu des ethers, ou des jetons Ethereum pour faire décoller leur vision. Ils ont fini par collecter plus de 18 millions de dollars et la première version live est sortie l’année suivante. Depuis, des centaines de développeurs ont rejoint l’équipe et la plateforme a explosé jusqu’à devenir le coin numéro deux sur le marché. 

Présentation de l’ethereum

C’est une plateforme logicielle basée sur la blockchain, décentralisée et open-source. Pour faire simple, c’est une plateforme qui permet l’utilisation de Smart Contracts et d’applications distribuées (DApps), ce qui élimine les temps morts, la fraude et les interférences causées par des tiers. 

Les Smart Contracts sont des contrats qui s’exécutent d’eux-mêmes, ce qui signifie que l’accord entre l’acheteur et le vendeur est directement inscrit dans le code. C’est l’une des fonctionnalités les plus populaires d’ETH, ce qui a poussé beaucoup de personnes à croire à la longévité de la plateforme. Pour résumer, les smart contracts permettent à des personnes d’échanger de l’argent, des actions, des propriétés ou pratiquement n’importe quoi sans avoir à utiliser un avocat, un notaire ou autre intermédiaire. 

Cela pourrait grandement réduire les frais de tierce partie. Imaginons que vous voulez acheter une action avec la plateforme. Ce qui est bien avec ETH c’est que le processus est entièrement automatisé. Si vous n’avez pas votre part de l’accord, la transaction ne pourra pas se terminer, et de même pour le vendeur. Cela signifie que si l’une des parties essaie d’arnaquer l’autre partie, Ethereum annulera la transaction. C’est la principale utilisation d’Ethereum, ce qui le démarque des autres crypto monnaies.

Les applications décentralisées (DApps), quant à elles, sont des applications numériques qui s’exécutent sur une blockchain ou un réseau P2P plutôt que sur un seul ordinateur autonome. De plus, puisqu’elles sont décentralisées, il n’y a pas d’autorité unique qui contrôle le réseau. Ethereum fournit même aux développeurs un ensemble d’outils leur permettant de construire ces DApps. 

Par exemple, un développeur peut créer une application comme Twitter mais sur la plateforme ETH et la publier de manière à ce que n’importe quel utilisateur puisse envoyer des messages. De par sa nature décentralisée, les utilisateurs peuvent poster n’importe quel contenu et personne ne peut supprimer leurs posts, pas même les créateurs de l’application. 

Ethereum ou Bitcoin

Ethereum vs. Bitcoin

Maintenant vous vous demandez sûrement qu’est-ce qui différencie ETH de BTC. S’il s’agit de deux crypto monnaies qui ouvrent la voie à des transactions peu onéreuses, quelles sont les différences clés entre elles ? 

Bitcoin (BTC) Ethereum (ETH)
Bitcoin s’échange principalement en crypto monnaies. Ethereum offre de nombreuses options d’échange, y compris les crypto monnaies et les smart contracts.
Bitcoin utilise le protocole de sécurité Preuve de travail (PoW en anglais), qui requiert que tous ses mineurs vérifient un bloc à l’aide d’ordinateurs haut de gamme. Ethereum utilise le protocole de sécurité Preuve d’enjeu (PoS en anglais), qui rend le consensus complètement virtuel. Le PoS utilise des validateurs à la place des mineurs, qui bloquent leurs Ethers dans le système comme enjeu. À partir de là, les validateurs misent sur des blocs qu’ils pensent devoir ajouter à la blockchain. 
La moyenne de temps par bloc est d’environ 10 minutes pour Bitcoin.  La moyenne de temps par bloc pour Ethereum est de 12 secondes, ce qui rend les transactions beaucoup plus rapides. 
Les mineurs de BTC reçoivent leur récompense uniquement après avoir vérifié des blocs.  La plateforme Ethereum ne propose pas de récompense de bloc. Les mineurs reçoivent des frais de transaction à la place. 
La majorité de l’offre limitée (21 millions) de BTC a déjà été minée.  Pour Ethereum, l’offre n’est pas limitée. Plutôt que d’avoir une offre fixe, l’offre en ETH augmente chaque année. 
Bitcoin autorise uniquement les transactions publiques, c’est-à-dire sans censure ni permission. Ethereum autorise à la fois les transactions avec permission et sans permission. 

 

L’avenir d’ETH

Ces dernières années, Ethereum a amélioré la sécurité, ce qui l’a rendu encore plus sécurisé pour effectuer des transactions. L’avantage d’ETH est qu’il ne cherche pas le monopole autant que BTC. Cela signifie que lorsque des questions de mise à l’échelle ou de sécurité apparaissent, la communauté est davantage ouverte à introduire des changements. 

La manière dont la plateforme est construite montre que les développeurs ne sont pas simplement désireux de devenir riche rapidement. Au contraire, de nombreux utilisateurs s’impliquent dans le long terme, ne laissant uniquement place à la croissance dans l’avenir. 

À ce jour, personne ne peut savoir ce que l’avenir réserve, mais ce qui est sûr, c’est que nous sommes prêts à continuer l’aventure. Au moment où on écrivait cet article, le prix de l’ethereum était juste en-dessous de 1900 $. Mais qui sait, ETH pourrait bien devenir le leader dans l’avenir.